S7-1 : 2° CYCLE MASTER

Semestre 7

Architecture Domaine d'études Trans-Form

Responsables de semestre : Bertrand Verney Asle Gonano Sophie Fleury
Bertrand Verney
Asle Gonano
Sophie Fleury

S7-11 : Atelier de projet : Construire dans le construit

Responsables : Bertrand Verney
Bertrand Verney
Sophie Fleury
Objectifs
Problématique :
Il s’agit, à partir d’une analyse critique historique, architecturale et technique, et à travers la pratique du projet, de rechercher une nouvelle valeur d’usage à un édifice présentant un caractère de patrimoine, en le réinsérant dans les nouvelles pratiques de l’ensemble du Parc de l’Ecole.
Le sujet choisi pour 2019-2020 s’oriente vers le Pavillon du Parc réalisé par patrice MOTTINI architecte.

Pour autant, la problématique abordée ne doit pas se restreindre pas aux seuls ateliers du parc.
Elle convoque des questions de parcours, de paysage, d’usages, de besoins spécifiques à l’ENSAN. Elle aborde par ailleurs les nouvelles formes de production de l’exercice d’architecture chez les étudiants (besoin d’expérimenter à l’échelle 1, de prototyper, de croiser les disciplines, etc…) et donc la spacialité même d’une école d’architecture qui évolue et s’adapte.

Objectifs pédagogiques :
- Apprendre une méthodologie de diagnostic de l’existant à différentes échelles (de la ville au matériau) ;
- Trouver des solutions techniques ; mettre en œuvre plusieurs solutions.
- Formuler une démarche de projet d’intervention sur l’existant et développer les dispositifs architecturaux appropriés ;
- Apprendre des modes de représentations propres à l’intervention sur l’existant ;
- Apprendre à travailler en groupe ;
Contenu
Démarche et enseignement proposés :
A partir d’une démarche de définition théorique de programme, l’objectif est d’évaluer la capacité de la structure globale de l’édifice à intégrer divers éléments de ce programme, et d’élaborer un ou plusieurs scénarii d’évolution ou de reconversion.
La démarche de projet consistera à « créer dans le créé » en repérant les potentialités spatiales et techniques de l’édifice et en les exploitant dans le processus de conception tout en se positionnant intellectuellement sur ce que peut ou doit être un lieu d’apprentissage de l’architecture aujourd’hui.
Enseignement :
L’atelier de projet a lieu une fois par semaine.
Les séances d’atelier sont obligatoires toutes les semaines.
Outre la conduite de l’enseignement par R. SCHLUMBERGER et B. VERNEY, sont associés au projet une historienne (Emmanuelle REAL), un architecte (J.B.CREMNITZER), un responsable de la sécurité (Emmanuel MACE) , et un enseignant STA (A.GONANO) spécialisés sur les questions que soulève le projet architectural.

Gorka PIQUERAS qui interviendra 8 mardis s’attachera à toutes les questions de diagnostic et de détails.

- Analyse urbaine du site (typo-morphologie, histoire, perception, pratiques, société…)
- Relevé et analyse historique, architecturale, environnementale et technique de l’édifice;
- Approche sensible de l’existant (lumière, matérialité, ambiances...)
- Diagnostic des potentialités et désordres de l’édifice existant ;
- Étude thermique et améliorations possibles,
- Programmation adaptée aux potentialités des lieux ;
- Stratégie à différentes échelles pouvant intégrer d’une part l’ensemble des aménagements environnants (entrée du parc, cheminements piétons, la façade du Grand Hall vers le Pavillon, etc…et d’autre part la notion de temporalité ;
- Esquisse suivie d’un avant-projet ;
- Prise en compte des questions de normes (en particulier sécurité incendie) ;
- Les concepts de réversibilité, d’authenticité et de qualité environnementale seront pris en compte dans la démarche de projet.
Mode d'évaluation
Les projets sont développés en groupes d’étudiants (2 ou 3 par groupe -nb à définir). L’évaluation se fait par la moyenne des 4 rendus et du rendu du carnet de projet. (correction des relevés coef 1, pré-rendu 1 : coef 1, pré-rendu 2 coef : 1 pré-rendu 3 coef : 1, le carnet de projet coef 1, rendu final coef 5).
Travaux requis
4 rendus :
1- Analyse urbaine + Relevés, analyse et diagnostic de l’édifice avec rendu des minutes des relevés, la réalisation de plans et de maquette partielle de l’existant. 2 octobre 2018
2- Mise au point d’une stratégie et du programme définitif - 1er pré-rendu : idées génériques, intentions architecturales ; premiers plans et premières coupes. 16 octobre 23018
3- Avant- Projet - 2ème pré-rendu : définition des espaces, plans, coupes, maquettes, premiers détails. 27 novembre 2018.
4- Rendu définitif du projet, avec maquettes volumétriques et maquette de détails, plans, coupes, façades et perspectives. 23 ou 24 janvier 2019.
Heures
Cours magistraux : 0.00
Travaux dirigés : 80.00
Crédit ECTS
12.00
Coefficients
12.00

S7-12 : TD partagé

Responsables : Asle Gonano
Asle Gonano
Bertrand Verney
Objectifs
Problématique :

Il s’agit, à partir d’une analyse critique historique, architecturale et technique, et à travers la pratique du projet, de rechercher une nouvelle valeur d’usage à un édifice industriel présentant un caractère de patrimoine, en le réinsérant dans les nouvelles pratiques urbaines des quartiers en mutation.
Le sujet choisi pour 2018-2019 s’oriente vers un ancien moulin en béton à Fécamp.

Objectifs pédagogiques :

- Apprendre une méthodologie de diagnostic de l’existant à différentes échelles (de la ville au matériau) ;
- Trouver des solutions techniques ; mettre en œuvre plusieurs solutions.
- Formuler une posture de projet d’intervention sur l’existant et développer le langage architectural approprié ;
- Apprendre des modes de représentations propres à l’intervention sur l’existant ;
- Apprendre à travailler en groupe ;
Contenu
Démarche et enseignement proposés :
A partir d’une démarche de définition théorique de programme, l’objectif est d’évaluer la capacité de l’édifice dans son contexte social et urbain à intégrer divers éléments de ce programme, et d’élaborer un ou plusieurs scénarii de reconversion.
La démarche de projet consistera à « créer dans le créé » en exploitant les potentialités spatiales et techniques de l’édifice.

Enseignement :
L’atelier de projet a lieu une fois par semaine.
Les séances d’atelier sont obligatoires tous les semaines.
Outre la conduite de l’enseignement par D.LAFON et R. SCHLUMBERGER, sont associés au projet une historienne (Emmanuelle) REAL, un architecte ( J.B.CREMNITZER), un responsable de la sécurité (Emmanuel MACE) , et un enseignant STA (A.GONANO) spécialisés sur les questions que soulève le projet architectural.
- Analyse urbaine du site (typo-morphologie, histoire, perception, pratiques, société)
- Relevé et analyse historique, architectural et technique de l’édifice;
- Approche sensible de l’existant (lumière, matérialité, ambiances...)
- Diagnostic des potentialités et désordres de l’édifice existant ;
- Programmation adaptée aux potentialités des lieux ;
- Stratégie à différentes échelles pouvant intégrer la notion de temporalité ;
- Esquisse suivie d’un avant-projet ;
- Prise en compte des questions de normes (en particulier sécurité incendie) ;
- Les concepts de réversibilité, d’authenticité et de qualité environnementale seront pris en compte dans la démarche de projet.
Mode d'évaluation
Les projets sont développés en groupes d’étudiants (2 ou 3 par groupe -nb à définir). L’évaluation se fait par la moyenne des 4 rendus et du rendu du carnet de projet. (correction des relevés coef 1, pré-rendu 1 : coef 1, pré-rendu 2 coef : 1 pré-rendu 3 coef : 1, le carnet de projet coef 1, rendu final coef 5).
Travaux requis
4 rendus :
1- Analyse urbaine + Relevés, analyse et diagnostic de l’édifice avec rendu des minutes des relevés, la réalisation de plans et de maquette partielle de l’existant. 2 octobre 2018
2- Mise au point d’une stratégie et du programme définitif - 1er pré-rendu : idées génériques, intentions architecturales ; premiers plans et premières coupes. 16 octobre 23018
3- Avant- Projet - 2ème pré-rendu : définition des espaces, plans, coupes, maquettes, premiers détails. 27 novembre 2018.
4- Rendu définitif du projet, avec maquettes volumétriques et maquette de détails, plans, coupes, façades et perspectives. 23 ou 24 janvier 2019.
Heures
Cours magistraux : 0.00
Travaux dirigés : 21.00
Crédit ECTS
3.00
Coefficients
3.00

S7-13 : Cours associé

Responsables : Sophie Fleury
Patrice Gourbin
Sophie Fleury
Objectifs
Enjeux :
La transformation de sites ou d'édifices existants est une pratique courante dans l'histoire, en particulier lors des périodes de mutation importante des sociétés. Celle que nous traversons aujourd'hui rend obsolètes des aménagements, infrastructures industrielles et bâtiments de toutes sortes, de toutes époques et d'inégale valeur architecturale. Il nous faut donc apprendre à 'transformer'.

Objectifs pédagogiques :
Cette série de cours magistraux, en relation directe avec l’enseignement du projet, a pour objectif d’apporter aux étudiants un triple éclairage : historique, théorique et pratique relatif à la notion de transformation en architecture et en urbanisme.
Comme l’a écrit Auguste Perret, « la destination et la fonction des édifices sont les conditions passagères de l'architecture ». En définitif, toute intervention sur l’existant interroge ces deux notions fondamentales : la capacité de réversibilité et le niveau d’exigence environnementale que l’édifice est capable de soutenir. Double questionnement qui participe du potentiel de mutabilité du patrimoine, critère que les étudiants doivent savoir jauger et mettre en valeur au travers des projets qu’ils formaliseront en atelier.
Contenu
Cet enseignement est construit en deux temps. Les premiers cours ont vocation à apporter des éclairages historiques, articulés aux caractéristiques du site retenu et à la spécificité de l’existant dans le cadre de l’atelier de projet. Pour l’année universitaire 2020-2021, cette première partie traitera principalement de la problématique de l’architecture de la Reconstruction à l’échelle nationale et locale : politiques urbaines, cadre de production, écritures architecturales, réception par les habitants, etc.
Une seconde série de cours, présentée sous forme d’études de cas, cible la diversité des stratégies de transformation. Elle permettra aux étudiants d’appréhender les enjeux théoriques et les réponses pratiques liés au processus de transformation en architecture et en urbanisme. L’analyse de ces opérations remarquables vise à sensibiliser les étudiants au caractère nécessairement pragmatique de la démarche 'en transformation' qui interroge les notions d’échelles, de valeurs et d’enjeux.
Le propos entend mettre en lumière la spécificité de l’intervention sur l’existant, à différentes échelles, et envisager de manière lucide les étapes successives du processus ayant conduit à la réalisation finale d’un objet architectural ou d’un fragment urbain.
Mode d'évaluation
Examen écrit en fin de semestre.
Rattrapage : oral.
Heures
Cours magistraux : 4.00
Travaux dirigés : 0.00
Crédit ECTS
2.00
Coefficients
2.00