Formation hybride : expérientielle, numérique et collaborative

Logo ©Tous droits réservés

Un projet Agence nationale de la recherche (ANR)

Le projet ANR “Ressources” s’inscrit dans le cadre de l’appel à projet sur l’hybridation des formations dans l’enseignement supérieur, porté par l’Agence nationale de la Recherche. Cette formation aborde deux grandes thématiques : la réhabilitation et la construction grâce aux matériaux bio-géo-sourcés.

Ce projet mêle ainsi deux pédagogies :

  • Une pédagogie dite “expérientielle” qui se concrétise par « le faire » à chaque fois que l’étudiant vient physiquement dans l’enceinte de l’établissement.
  • Une pédagogie à distance, en ayant recours à des outils et pratiques numériques.

À ces deux méthodes d’apprentissage, s’ajoute une troisième basée sur de la pédagogie dite collaborative, qui peut, au gré des évènements, s’organiser en présentiel ou à distance.

Pédagogique « expérientielle »

Apprentissage par l’expérimentation, pédagogie collaborative

Cette pédagogie se base sur l’expérimentation de la matière en vue de faire émerger aujourd’hui des architectures inscrites dans un territoire. Elle invite les participants à faire l’expérience de la matière, de la vivre pour la connaître. Cette méthode vise à développer un esprit de recherche et à insuffler chez les professionnels et futurs professionnels de la construction la volonté d’expérimenter et de créer avec les matières les plus banales et pourtant les plus disponibles.

Pédagogie à distance, la question du numérique

Outils, contenus et méthodes pédagogiques à mutualiser

Un des principaux objectifs du projet ressources est de rassembler les initiatives et les contenus numériques épars pour les intégrer dans un grand projet pédagogique numérique cohérent. En vue d’une transition numérique réussie, il s’agit aussi de travailler collectivement entre enseignants et équipes pédagogiques des différents établissements sur la transformation de leurs cours en format numérique.

Le collaboratif, un axe majeur

Le projet ANR “Ressources” puise sa force dans la pluralité des acteurs impliqués. Ainsi, IDEFI Amàco coordonne administrativement et scientifiquement l’action.

Le volet Réhabilitation est porté par 5 instances : ENSA Normandie, ENSA Lyon, ENSAP Lille, ENSA Toulouse, École de Chaillot

Le volet Construction est porté par 7 instances : ENSA Grenoble, ENSA Lyon, INSA de Lyon, ENSA Versailles, ENSA Clermont Ferrant, Les Grands Ateliers, IDEFI amàco

Les grands objectifs

  1. Créer des ressources pédagogiques numériques sur les thèmes de la réhabilitation et la construction bio-géo-sourcés
  2. Mutualiser les contenus existants dans les établissements et structurer un collectif d’enseignants inter-écoles, avec l’assistance de spécialistes de la  pédagogie innovante et des professionnels du bâtiments.
  3. Insérer les modules de formation dans les cursus diplômants des établissements partenaires. Les disséminer dans les 20 écoles d’architectures, les écoles d’ingénieurs et les dispositifs de formation continue
  4. Mettre les contenus en ligne sous forme d’une plateforme collaborative gratuite
©Raphaël Rattier

Les publics concernés

En proposant un format de formation hybride, le projet ANR vise à favoriser l’essaimage et l’appropriation à plus large échelle du contenu pédagogique.

Ainsi, le réseau “ENSA ECO et APC” composé des 20 ENSA architecture + patrimoine (formation initiale et continue)
dispensera la formation à plus de 20 000 étudiants en école d’architecture.

Le réseau des INSA comprenant l’ensemble des INSA + autres écoles d’ingénieurs (ENTPE, ESTP, etc.) (formation initiale et continue) formera au moins 20 000 étudiants en école d’ingénieurs.

Le réseau professionnel des organismes de formations (formation continue) formera plus de 100 000 professionnels.

filature Durécu Projet de reconversion ©Travaux étudiants_ENSA Normandie

Contenu modulaire à deux volets

Dans le domaine de l’architecture et de l’ingénierie de la construction, la formation doit être au service de la transition écologique du secteur du bâtiment. Le projet propose ainsi de rassembler autour de modules un corpus de connaissances et d’expériences pédagogiques sur le thème de la réhabilitation et des matériaux de construction écologiques : le bois, la pierre, la terre crue, les fibres végétales.

Chaque module est un ensemble de nombre d’heures qui hybride pédagogie numérique, pédagogie expérientielle et pédagogie collaborative. Neuf modules de formation seront mis en ligne sur la plateforme et comptabiliseront un total 195h de formation.

  1. Le volet réhabilitation énergétique, environnementale et bio-géo-sourcée élaborera ses contenus autour de 4 modules pour un volume de 60h environ.
  2. Le volet construction bio-géo-sourcée structurera son contenu autour de 5 modules pour un volume de 135h environ.

Ce projet ANR « Ressources » a le soutien de :

Réseau ENSA ECO (enseignement de la transition écologique en école d’architecture)
Réseau APC (Architecture Patrimoine Création)
CNOA (Conseil National de l’Ordre des Architectes)
Ministère de la Culture
Région Normandie (pour le volet réhabilitation)
ComUE NU
Criann